Blog des socialistes brestois

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi, avril 25 2018

Renouvellement des instances du Parti Socialiste à Brest

A l’issue de notre congrès, le Parti Socialiste à Brest renouvelle ses responsables sur les sections brestoises.

Voici notre nouvelle organisation finalisée depuis lundi dernier.

  • Section LBE (Lambé/Bellevue/Europe) : Magali TARAGNA et Mondher ARFA
  • Section Rive Gauche : Michelle QUEROUE-MARY
  • Section Rive Droite : Kevin FAURE
  • Comité de ville : Marion MAURY et Thierry FAYRET

Organisation 2018 PS Brest

mardi, mars 13 2018

Appel à manifester

Le Parti socialiste brestois appelle à participer à deux manifestations les 15 et 22 mars prochains.

  • Le 15 mars, RDV à 10h30 Place de la Liberté à Brest

Il s’agira de soutenir une grande partie des retraités percevant déjà de modestes pensions, que le gouvernement impose encore plus au travers d’une augmentation de la CSG. Le recours à l’impôt doit servir la justice sociale avant tout, et non seulement réduire les déficits quand d’importants cadeaux fiscaux sont faits par ailleurs aux plus riches.

  • Le 22 mars, RDV à 10h30 Place de la Liberté à Brest

Il s’agira de soutenir les fonctionnaires dans leur lutte contre la précarisation de leur statut et contre les discours démagogiques et stigmatisants sur des métiers qui font vivre le service public dans le quotidien des français.

jeudi, mars 1 2018

Les contribution thématiques sont en ligne

Les contributions thématiques déposées à l’occasion du Congrès d’Aubervilliers sont en ligne.

Elles abordent des questions comme la santé, l’éducation, la laïcité, la maritimité, la décentralisation, la mondialisation….

A noter celle sur le handicap intitulée « Sortir de la compassion pour enfin tendre vers une réelle compensation » écrite par notre camarade Jean-Marc Tanguy et déposée par Mélanie Thomin, membre du Conseil national

Découvrir les contributions thématiques

vendredi, février 23 2018

Congrès : les textes d'orientation

Premiers signataire Congrès 2018

Retrouver les quatre textes d’orientation sous les liens suivants :

mardi, janvier 10 2017

Carte des bureaux de vote pour la primaire des 22 et 29 janvier 2017




Télécharger la carte détaillée : ici, ou aller directement sur le site : ouvoter.lesprimairescitoyennes.fr pour connaitre votre bureau de vote en fonction de votre adresse d’habitation.

-

Adresses des bureaux de vote à Brest :

  • Patronage Cavale Blanche : 10 rue Heguel
  • PLM Sanquer : 26 rue Choquet de Lindu
  • PL Lambézellec : 4 rue du Lannoc
  • MPT Bellevue : 1 rue du Quercy
  • CS Pen Ar Creac’h : 13 rue Professeur Chrétien
  • PL Le Gouill : 15 rue JF Tartu
  • FL St Marc : 12 rue du Docteur Floch
  • PL Recouvrance : 2 rue Laurent Legendre
  • CS Horizon : 5 rue Sisley 29200 BREST
  • MPT Kérinou : Rue commandant Somme Py
  • Salle Tessier : Rue Fonferrier

-

Pour voter :

  • Si vous êtes de nationalité française et inscrit sur les listes électorales avant le 31 décembre 2015 compris vous devrez vous y présenter avec une pièce d’identité
  • Si vous êtes de nationalité française et inscrit sur les listes électorales après le 1er janvier 2016 compris vous devrez vous y présenter avec une pièce d’identité et une attestation d’inscription sur les listes électorales délivrée par la mairie de votre commune
  • Pour tout autre cas, si vous avez du vous pré-inscrire, vous devrez vous y présenter avec les pièces demandées dans le mail de confirmation de votre préinscription
  • Il faudra approuver la charte d’engagement de reconnaissance dans les valeurs de la Gauche et des Écologistes : « Je me reconnais dans les valeurs de la Gauche et de la République, dans le projet d’une société de liberté, d’égalité, de fraternité, de laïcité, de justice et de progrès solidaire »
  • Il faudra contribuer aux frais d’organisation des Primaires soit 1 (un) Euro par tour.

lundi, janvier 9 2017

Comment voter aux Primaires Citoyennes ?

mercredi, juin 15 2016

Violence politique

Vendredi dernier, alors que Jean-Jacques Urvoas discutait avec des militants, les locaux du Parti Socialiste à Brest ont été une nouvelle fois attaqués par une trentaine d’individus. Les banderoles et les slogans revendicateurs ont rapidement laissé la place à des actes de violence et de casse contre le bâtiment. Les militants présents ont dû s’enfermer pour ne pas être envahi et pris à partie. La police a dû intervenir pour disperser les agresseurs.

Cet épisode fait suite à toute une série de dégradations, majoritairement de nuit, sur les locaux du Parti Socialiste depuis plus d’un an. Cet épisode fait aussi suite à l’attaque très violente intervenue contre ces mêmes locaux, le 27 octobre 2014, suite aux débordements d’une manifestation contre les violences policières, après à la mort de Rémi Fraisse dans le Tarn.

Vendredi dernier, il y avait comme d’habitude quelques individus cagoulés, les visages masqués, prêts à user de la violence comme seul mode d’expression. Mais il y avait aussi des syndicalistes connus à Brest et des citoyens à visage découvert, qui légitimaient par leur accompagnement et leur passivité cette violence qui se déployait sous leurs yeux, comme si tout cela était devenu normal.

A l’intérieur des locaux, quelques dizaines de militants : personnes engagées dans des associations, syndicalistes, élus, venus-là pour échanger avec un camarade devenu Ministre. Ce n’était pas l’image d’Epinal d’un échange entre un Ministre et quelques militants beni-oui-oui, venus là sur ordre pour faire la claque. Au contraire, chacun était là pour s’écouter, tenter de comprendre et de se forger sa propre opinion. Les militants qui ne se privaient pas de poser leurs interrogations sur la situation actuelle et leurs doutes sur les lois en débat. Le ministre tentait d’expliquer, de clarifier une situation politique française complexe, mais exprimait aussi autant ses doutes que ses convictions.

Le rôle des partis politiques dans une société démocratique est justement d’être la place où le débat, l’échange politique puisse avoir lieu dans un cadre pacifié, ordonné et respectueux des divergences. C’est le lieu où chacun doit pouvoir s’exprimer, partager, être entendu par ceux qui sont en responsabilité et qui dirigent. C’est l’endroit où les projets politiques se travaillent, s’affrontent et se confrontent de façon à nourrir des programmes électoraux soumis à la sanction des citoyens. Tout cela ne se fait probablement pas de façon ordonnée et méthodique, mais les échanges, les rencontres, les discussions y sont bien le reflet de ce qu’est la société.

Dans une république démocratique les partis ne doivent pas devenir les boucs-émissaires faciles d’une société en perte de repères. Ils sont utiles pour que les divergences, les tensions qui existent dans tout groupe humain, arrivent à construire des politiques sans que la violence, la terreur et la domination aient leur place.

Les agressions violentes qui se multiplient contre les partis politiques sont bien une expression politique. Cette expression est la négation de nos valeurs républicaines. Cette expression est le témoignage d’une volonté de domination sans en passer par le débat, l’échange et la construction d’un monde commun. Nous habitons un pays où le vote est un droit, où la liberté d’expression, la liberté de contester et de manifester existent. De nombreux pays se battent encore, souvent aux prix de nombreuses vies, pour simplement acquérir ces droits politiques fondamentaux. Nous ne devons pas laisser cette violence guider nos attentes, car loin d’apporter des réponses, elle sera le ferment d’une monté de la peur et de la haine, déchirant le pays comme c’est arrivé souvent dans l’histoire.

Nous rejetons la violence contre les partis politiques, car elle est l’expression d’une vision politique conduisant à la peur, la haine et l’abandon des valeurs que nous défendons.

mardi, mai 24 2016

Au service de l'intérêt général face aux instrumentalisations politiciennes

Résorber la précarité des ATSEM en faisant disparaitre le temps partiel imposé, doter chaque classe d’une ATSEM, le remplacement en cas d’absence dès le premier jour en grande section sur les différents temps de la journée, mettre en place un groupe métier sur l’organisation du temps de travail…

Voilà ce qu’a engagé la ville de Brest pour les ATSEM et ce, dans un contexte de très fortes contraintes financières.

Le Parti de Gauche pendant ce temps fait un communiqué ! Soit, mais au final que dit il ? Une méconnaissance du sujet? une volonté d’instrumentaliser ce mouvement à un an des élections législatives ? faire l’amalgame entre les jetons de présence et les salaires des grands patrons avec l’action de la Ville ?

Les socialistes assument pleinement l’action qu’avec les autres composantes de la gauche, le groupe des élus mène dans cette municipalité. Ensemble nous continuerons à travailler pour l’intérêt général et pour un service public de qualité.​

dimanche, janvier 10 2016

Journal de Janvier - Section Brest rive gauche

Voici le journal de janvier de la section de Brest rive gauche.

Bonne lecture.

lundi, novembre 9 2015

Journal de Novembre - Section Lambé Bellevue Europe

Voici le journal de novembre de la section Lambé Bellevue Europe.

Bonne lecture.

- page 1 de 12