Blog des socialistes brestois

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi, mars 25 2014

Analyse du vote au premier tour : La carte n’est pas le territoire !

Machine-a-voterA entendre les analyses, on aurait l’impression que la grande gagnante de l’élection du premier tour à Brest serait madame Malgorn. Voilà une analyse pour le moins déformée et trompeuse de la réalité.

A gauche, il y aura eu 21 968 voix. Brest ne déroge pas au reste de la France. Le mécontentement sur la politique nationale a clairement joué sur ce scrutin. Pour autant, cette baisse n’est pas un basculement. A abstention constante, ce sont un peu moins de 2 000 voix qui manquent à la gauche, par rapport à la présidentielle de 2012. Soit une baisse de 8.2%.

A droite (hors FN), il y aura eu 15 715 voix. La mobilisation a été plus forte. A abstention constante, la droite récupère près de 1 300 voix en plus, soit en valeur relative, un vote supérieur de 9% à 2012.

En plus de bénéficier de l’effet « gauche au pouvoir », la droite a choisi de transformer ce premier tour en primaire pour départager l’impossible choix de l’UMP, entre monsieur Prunier et madame Malgorn. Cela explique pour partie la forte mobilisation à droite. Une mobilisation qui aura beaucoup joué sur les peurs et les haines entre camps adverses, mais aussi sur des méthodes de campagne que l’on ne connaissait pas jusqu’ici à Brest. Dans ce duel à droite, la notoriété de l’ex Préfète de région aura sans conteste joué plein pot face au sortant de droite.

Coté FN, il y aura eu 4 093 voix. On s’étonne du score du FN à Brest, mais c’est finalement lui qui perd le plus. A regard du score du FN aux présidentielles de 2012, le FN est plus touché par l’abstention (ou le report des voix) que le reste des listes. A abstention constante, il aurait dû cumuler près de 1 000 voix de plus du fait de la variation de la participation. Ces 1000 voix sont-elles allées sur la liste Malgorn qui a fait une campagne volontairement sur certains thèmes du FN ? Difficile de le dire. Corrigé de l’abstention, le FN fait une baisse significative de -18.8% à Brest, par rapport à 2012.

Lire la suite...

lundi, mars 10 2014

La pieuvre (par Jean Claude Lardic)

JCLardicL’approche de la municipale agite le microcosme. « C’est le moment » comme disait le mari de la tante ernestine. Alors on s’agite on remue on agite on fait du bruit comme le chat crache, comme la pieuvre jette l’encre dont on fait les nouvelles du jour.

Et ce jour, deux nouvelles dans le ton gris du matin, déforment biaisent et dans des allures fantomatiques nous feraient prendre les vessies pour des lanternes.

Une analyse de la situation brestoise, dans l’atonie du débat, entend remuer les eaux trop clémentes pour donner un peu de baume au cœur du journaliste politique désespéré par peu de choses à se mettre sous la dent et le manque de sensationnel. C’est vrai mon pauvre monsieur, les temps sont durs : si en plus des logiciels électoraux déréglés qui font voter les gens là où on ne les attend pas toujours ; même le vaudeville à droite ni la compétition à l’extrême gauche ne permettent pas de nourrir sa chronique municipale.

Ma lecture certes partiale, mais pour le moins intéressé à la chose politique républicaine et démocratique, me font voir les choses d’un autre point de vue car les visions écornées ou à l’emporte de pièce font toujours le jeu des raccourcis et des troubadours de la formule simpliste.

Lire la suite...

dimanche, mars 2 2014

Cette campagne est-elle vraiment une campagne comme les autres ? (par Marc Sawicki)

Nous avons de plus en plus l’impression, non pas de proposer nos idées, notre bilan et notre programme en face d’une opposition de droite de tradition républicaine, mais bien devant un parti traditionnel de droite et deux partis d’extrême droite.

Ce qui intéresse les brestois, ce sont les enjeux qui construiront l’avenir de leur cité. Son dynamisme, malgré une période difficile sur le plan national et international, son attractivité indissociable de la volonté que nous avons toutes et tous de voir se recréer un environnement propice à l’emploi, aux initiatives et aux envies de créer chez nous.

Nous devons rappeler les enjeux que nous avons inscrits dans ce mandat et en particulier la dimension métropolitaine qui nous lance notre sur l’échiquier des grands territoires.

Dans ce programme, nous sommes donc d’un côté face à une droite traditionnelle à laquelle nous nous confrontons depuis longtemps. Mais ce qui est nouveau c’est cette droite dite « décomplexée… ». Et là, à Brest nous découvrons.

Lire la suite...

vendredi, février 28 2014

Pourquoi tant de haine ? (Par Thierry Fayret)

Au fil des tweet politiques qui défilent tous les soirs, il en vient parfois un qui vous interpelle. L’autre soir, c’est celui d’un colistier de Madame Malgorn, qui me questionnait en disant : « Pourquoi tant de haine ce soir ? »

En voilà une vraie bonne question et politique qui plus est, puisque « la forme, c’est le fond qui remonte à la surface » disait Victor Hugo. Pourquoi tant de haine dans cette campagne ?

Lire la suite...

mercredi, février 26 2014

Clientélisme politique ou clientélisme électoral ?

Un des grands slogans de la campagne de madame Malgorn est que la gauche au pouvoir ferait du clientélisme. Clientélisme avec les associations. Clientélisme avec les entreprises. Clientélisme avec ses amis. Une lourde charge, mais aucune preuve … La gauche à Brest serait capable de faire taire tout le monde, de “museler” la contestation et seule madame Malgorn aurait la bravoure de dénoncer … Ce qui ne se voit pas !

Mais qui fait du clientélisme ?

Lire la suite...

jeudi, janvier 30 2014

[Désintox] Mme Malgorn et le budget du téléphérique

Mme Malgorn fait le lien entre le budget du téléphérique et celui pour refaire les Halles St Louis. Une étonnante ignorance du fonctionnement des finances d’une commune.

Lire la suite...

jeudi, janvier 16 2014

Ouverture du site internet francoiscuillandre2014.fr

Affiche Campagne François Cuillandre 2014Site internet de la liste “Ensemble pour Brest, Tenons le cap”, il a vocation à accueillir l’expression de la liste d’union des forces de gauche, de progrès et de l’écologie.

Lire la suite...

mardi, janvier 14 2014

Ensemble, pour BREST tenons le cap

Affiche Campagne François Cuillandre 2014

mardi, mars 16 2010

Lettre de mobilisation pour les élections régionales

électionsCher-e-s ami-e-s,

Dimanche prochain, nous votons pour les élections régionales. Rarement ces élections se seront tenues dans un tel contexte : alors que la crise économique et sociale frappe durement les Français, le gouvernement sacrifie les services publics les plus essentiels, tout en menaçant les collectivités.

Lire la suite...

mercredi, mars 10 2010

Les socialistes aux côté des professionnels de santé !

santé

  • Non à la cotisation obligatoire pour un ordre des infirmiers non représentatif
  • Non aux restructurations de service qui entrainent la fermeture de lits
  • Refus du non remplacement d’un départ à la retraite sur deux
  • Reconnaissance de la pénibilité des emplois hospitaliers, avec un maintient de la retraite à 55 ans

Lire la suite...