Semaine de 4 jours, service minimum d’accueil, remise en cause des RASED, suppression de postes, nouveaux programmes du primaire… La liste est longue, mais toutes ces réformes répondent à la même logique de casse du service public.

Les socialistes de Brest sont déterminés à faire barrage à ces réformes. En opposition complète avec la politique de N. Sarkozy et X. Darcos, ils revendiquent l’annulation de la suppression des 13 500 postes, la création d’un service public de la petite enfance, un réel effort pour les ZEP, l’accompagnement des élèves, l’intégration de tous les enfants, et la promotion des universités françaises.

Une véritable politique d’Education de qualité doit être menée. C’est le seul moyen de préparer l’avenir. Pour défendre cette vision de l’école, et dénoncer la politique mortifère du gouvernement, les socialistes du Comité de Ville de Brest appellent tous les citoyens qui tiennent au service public de l’éducation à venir manifester, demain à 10h30, place de la Liberté.