Dans le concert de bêtise et d’autodénigrement que nous servent certains responsables politiques et la morosité croissante vécue dans le pays, une petite voix de l’extérieur nous donne un éclairage bien différent de la France.

Cette petite voix, c’est une grande voix, une « grande gueule » de la musique, comme il se nomme lui-même : Bono, le leader du groupe U2.

Ce message a été diffusé aux participants lors de la session de clôture des Assises du développement et de la solidarité internationale.

A regarder, parce qu’elle est là la France que l’on aime, et que le monde nous envie.

.