Résorber la précarité des ATSEM en faisant disparaitre le temps partiel imposé, doter chaque classe d’une ATSEM, le remplacement en cas d’absence dès le premier jour en grande section sur les différents temps de la journée, mettre en place un groupe métier sur l’organisation du temps de travail…

Voilà ce qu’a engagé la ville de Brest pour les ATSEM et ce, dans un contexte de très fortes contraintes financières.

Le Parti de Gauche pendant ce temps fait un communiqué ! Soit, mais au final que dit il ? Une méconnaissance du sujet? une volonté d’instrumentaliser ce mouvement à un an des élections législatives ? faire l’amalgame entre les jetons de présence et les salaires des grands patrons avec l’action de la Ville ?

Les socialistes assument pleinement l’action qu’avec les autres composantes de la gauche, le groupe des élus mène dans cette municipalité. Ensemble nous continuerons à travailler pour l’intérêt général et pour un service public de qualité.​