le_non_cumul_des_mandats_en_conseil_19003_hd.jpgPOUR REDONNER DU SENS A L’ACTION POLITIQUE

POUR RENOUER LE DIALOGUE AVEC LES FRANÇAIS-ES

POUR DES PRATIQUES POLITIQUES COHÉRENTES

LE NON-CUMUL DES MANDATS C’EST MAINTENANT !

A l’heure où les citoyen-ne-s s’interrogent sur le rôle des femmes et hommes politiques, où une crise de confiance majeure s’exprime par un désintérêt croissant pour l’action publique, où le repli et l’individualisme sont exacerbés par un quotidien de plus en plus précaire, il est temps de redonner du sens à la fonction d’élu-e, cette fonction de représentant-e des citoyen-ne-s.

Nous, militant-e-s socialistes, sommes attaché-e-s à renouer les liens entre les français-es et leurs représentant-e-s de la république, élu-e-s démocratiquement.

Or, comment représenter correctement des citoyen-ne-s en cumulant plusieurs mandats ?

Comment concevoir de réaliser des actions politiques pertinentes au niveau municipal, départemental ou régional et dans le même temps au plan national, tout en restant cohérent avec les différentes missions et fonctions associées à chaque mandat ?

Car là se situe réellement la problématique du cumul des mandats : autoriser une pratique qui affaiblit l’élu-e dans ces différentes fonctions et missions, et qui mélange les pouvoirs. Ne sommes nous pas là sur un problème de conflit d’intérêt ?

Que se passe-t-il alors pour l’élu qui cumule une fonction parlementaire avec une fonction exécutive locale ? Ne risque-t-il pas d’être tiraillé entre des logiques de territoires et l’intérêt général pour la France qu’un parlementaire est sensé défendre ?